Chaque année, c’est la même chose. La rentrée déferle comme un raz de marée de contraintes, d’engagements et d’imprévus.

Peur de vous sentir englouti, submergé par le mouvement ? Pour rider la vague et n’en garder que le meilleur, je vous invite à tester ma méthode SURF.

Vous pourrez alors profiter des plaisirs qu’offre la rentrée : nouveautés, rencontres, apprentissages et opportunités.

Ma méthode SURF pour kiffer la rentrée : S comme Stratégie

Savez-vous quelle est mon activité préférée sur la plage ? Mater les surfeurs, bien sûr. 🏄‍♂️😍 Ça commence sur le haut de la dune : ils sont là, campés sur leur deux pieds, leur surf sous le bras, à observer les vagues se former à l’horizon. Et puis ils s’approchent de l’eau et enfile le haut de leur combi en observant toujours l’eau, d’un peu plus près cette fois. Puis ils rentrent dans l’eau d’un pas décidé puis à la nage jusqu’à l’emplacement idéal, se postant là pour de longues minutes avant de finalement prendre la meilleure vague. Mais à quoi pense le surfeur pendant tout ce temps avant la vague ? Je pense qu’il visualise son ride.

Vous voyez où je veux en venir ?

Ce n’est pas comme si la rentrée était imprévue : elle revient aussi régulièrement que le mascaret, chaque année, telle une vague des plus prévisibles. Alors pourquoi se la prendre en pleine face sans s’y préparer ?

Faites comme le surfeur : observez la rentrée de loin puis de plus en plus près et élaborez votre stratégie : quelle est votre plan d’actions pour ne plus subir la rentrée et la choisir (comme le surfeur choisit sa vague) ?

Anticipez, visualisez, préparez, organisez… Et ça va bien se passer.

Pour ma part, je prépare ma rentrée au mois de juillet pour partir en vacances au mois d’août et reprendre en douceur en septembre. Comment ? Rendez-vous dans les prochaines étapes.

Ma méthode SURF pour kiffer la rentrée : U comme Unicité

Quand le surfeur prend une vague, cela requiert toute son énergie, sa concentration et son agilité. Si il pense à la vague suivante, il tombe. Alors une vague après l’autre.

Voilà ce qui me semble désormais essentiel pour avancer sereinement dans les eaux toniques de la rentrée : se focaliser sur un seul et unique objectif ou au moins un objectif principal. Unicité. Ainsi, votre objectif vous servira de fil rouge dans les remous de la rentrée : savoir où l’on va et se concentrer sur le chemin pour y parvenir permet de gagner en efficacité et en cohérence.

Mais ça, ce n’est pas mon fort : comme je l’ai dit ici, j’ai tendance à m’éparpiller. Pourtant, j’aime faire les choses à fond alors pour rester focus sur un seul objectif, voici mes astuces :

  1. Lister vos objectifs/envies pour les mois à venir (a la fois personnels, professionnels, familiaux, relationnels…)
  2. Réfléchir en quoi vos objectifs sont importants pour vous (indispensable pour l’astuce suivante)
  3. Prioriser en classant vos objectifs puis en en choisissant un pour les mois à venir (c’est mieux si il sert aussi vos objectifs à plus long terme)
  4. Définir votre objectif unique de manière à ce qu’il soit ambitieux (pour vous motiver), réaliste (pour rester motivé) et mesurable (pour faire un bilan à terme et progresser)

J’en parle aussi .

Voilà aussi pourquoi choisir un seul objectif est difficile pour moi et comment je ne cède pas au papillonnage :

  1. Choisir, c’est mourir un peu. Au contraire, en étant focus, j’atteindrai plus rapidement mon objectif et je pourrai passer à autre chose
  2. Je suis curieuse de tout. C’est super mais il y a déjà tellement à apprendre pour progresser dans mon domaine d’expertise, l’entrepreneuriat.
  3. J’ai aussi tout un tas d’autre choses à faire par obligation en dehors de cet objectif. En même temps, je peux toujours choisir en décidant de moins bien faire, de reporter, d’annuler ou de déléguer dans mon entreprise ou dans ma vie personnelle en expliquant à mon entourage l’aide dont j’ai besoin pour dégager du temps et atteindre mon objectif.

Unicité donc. Pas de liste à la Prevert mais un objectif unique. Et après ?

Ma méthode SURF pour kiffer la rentrée : R comme Régularité et Résilience

Apprendre à surfer ne se fait pas en un jour. En effet, il faut s’entraîner régulièrement pour progresser et parvenir à garder l’équilibre sur de grosses déferlantes.

L’étape suivante pour kiffer la rentrée est donc de prévoir un plan d’actions puis de passer à l’action, régulièrement, dans la durée.

En observant les 360 entrepreneurs que j’ai accompagné depuis 7 ans, j’ai effectivement appris que la vision n’est rien sans l’exécution.

Pour travailler à votre objectif unique, je vous invite donc à :

  1. Découper votre objectif en petits pas, petites actions (cela fait moins peur et permet de passer à l’action)
  2. Time boxer chaque action (en fixant un cadre, on est plus efficace)
  3. Planifier vos actions (bloquer du temps dans votre agenda pour atteindre votre objectif est le meilleur moyen de l’atteindre)
  4. Passez à l’action et recommencez (exécution, exécution, exécution, la régularité permet d’ancrer le passage à l’action dans votre routine)

Si cela ne se passe pas comme vous le souhaitez ou si vous êtes face à un imprévu, faites preuve de résilience. Le surfeur abandonne t-il à la première chute ? Confiant, il remonte inlassablement sur son surf jusqu’à trouver la parfaite posture entre tension dans les jambes et souplesse pour maintenir la direction tout en s’adaptant à la vague, chaque fois différente.

Et si la vague vous submerge malgré tout ?

Ma méthode SURF pour kiffer la rentrée : F comme Facilité et Félicité

Je remarque que certains surfeurs ne rentrent jamais dans l’eau ou ne prennent jamais la Vague. Ils observent mais n’agissent pas. Peut-être devraient-ils revenir à marée basse et surfer de plus petites vagues…

Dans mes accompagnements, le concept de zone de confort est très présent. Si je vous pousse dans vos retranchements pour vous faire avancer, je vous conseille aussi de prendre soin de votre zone de confort pour passer à l’action.

En privilégiant en premier ce que vous aimez/savez faire, vous éprouvez de la facilité (le fameux flow) et vous gagnez en confiance pour sortir en douceur de votre zone de confort et non à coup de lames de fond.

Autre situation que je rencontre souvent : des entrepreneurs débordés, en apnée. Là aussi, je vous conseille, en attendant de faire des choix de fond, de commencer par la facilité. Dans une journée, par exemple, commencez par une heure à exécuter des tâches de moins de 5 minutes pour ensuite vous livrer à la réalisation d’actions profondes et destinées à atteindre votre objectif. Ainsi, vous vous libérerez de la charge mentale qui vous noie et vous pourrez accomplir ce qui est important pour vous.

Je rencontre enfin des entrepreneurs engloutis dans leurs difficultés. J’en fais partie parfois. Alors je suis les conseils de mon amie Carine André :
À côté de mon ciel étoilé (tous les rêves, petits et grands, que je veux accomplir dans ma vie), je pose une intention sur chacune de mes journées (une émotion que je souhaite convoquer et/ou une action business que je souhaite réaliser). Le soir, si j’ai honoré mon contrat, je célèbre : félicité.

Et dans tous les cas, je célèbre mes kifs de la journée avec mes proches. Cela me permet de nourrir ma positivé, ma joie et ma motivation à avancer sur mon chemin, ma vague à moi.

Que font les surfeurs le soir venu ? Ils boivent une bière au coucher du soleil et traînent là longtemps pour célébrer leur journée de ride et penser à celle du lendemain.

Et vous ? Avec ou sans méthode SURF, racontez-moi vos préparatifs de rentrée : j’adore vos histoires🤓

Pour aller plus loin

Besoin d’un coup de pouce pour surfer sur la rentrée et mettre en place votre stratégie des mois à venir ? Je vous offre un rendez-vous diagnostic de 30 minutes pour faire le point sur vos enjeux et identifier votre levier de développement pour votre rentrée : https://calendly.com/loretteglasson/rdv

Lorette Glasson, je vous aide à créer et développer votre entreprise, de l’idée au succès.

Laisser un commentaire