Vous avez une idée, un projet de création d’entreprise ou même simplement l’envie de vous lancer ? Vous avez (ou pas) rédigé un business plan et peaufiné votre vision dans les moindres détails ? Et pourtant vous êtes paralysé devant l’ampleur de la tâche et vous vous sentez submergé par la peur d’échouer ?

« J’ai une idée, j’ai envie de créer mon entreprise mais je ne sais pas par où commencer. »

Voici 3 principes simples pour se lancer ici et maintenant dans n’importe quel projet. Ces 3 principes ne sont pas théoriques : je les applique au quotidien.

Principe n°1 pour se lancer dans un projet : se fixer un objectif simple et atteignable

Je rencontre parfois des porteurs de projets / créateurs d’entreprise très ambitieux. Et aussi très perfectionnistes. Certains pensent leur projet depuis des années. D’autres ont juste une idée ou veulent seulement être indépendant pour être libres.

À tous, je conseille pour démarrer de se fixer un objectif simple et atteignable. C’est en faisant qu’on apprend et qu’on progresse. Autant démarrer le plus rapidement possible, échouer si besoin et avancer.

Ce premier objectif doit être court terme pour ne pas se noyer et ne pas procrastiner devant l’immensité.

Cet objectif n’est donc pas :

  • faire 60KE de chiffre d’affaires la première année et le double la deuxième
  • devenir le leader du marché en 5 ans
  • acquérir mon indépendance financière

Cet objectif peut plutôt être :

  • décrocher un premier client
  • créer un site internet
  • ouvrir une page pro Facebook
  • mettre en ligne un podcast

Se fixer un objectif simple permet de lister et dérouler toutes les actions à mener pour parvenir à cet objectif.

Par exemple, je veux lancer une nouvelle offre. Mon objectif simple est de créer une landing page pour vendre cette offre. Les actions découlant de cet objectif sont :

  • préciser mon offre, ces avantages et ces bénéfices
  • recueillir des témoignages clients
  • déterminer un nom pour mon offre
  • choisir un outil de création de page web…

Découper mon objectif simple en actions concrètes, permet de ne pas perdre de temps en réflexion. Inutile de se poser trop de questions : il sera bientôt temps d’analyser les résultats de mes actions et d’ajuster.

Principe n°2 pour se lancer dans un projet : se fixer une date limite ferme

L’idée ici est de fixer une date ambitieuse mais réaliste. Si la date est trop proche, vous risquez de vous décourager. Si la date est trop lointaine, vous risquez de diluer vos actions dans le temps et de ne jamais en voir la fin. L’énergie et la motivation s’étiolent dans le temps alors concentrez vos efforts.

Peu importe la qualité du résultat, fait est mieux que parfait. L’important est de tout mettre en œuvre pour respecter les délais fixés. Pour cela, j’ai une astuce toute bête : annoncez à votre entourage et vos réseaux ce que vous êtes en train de mijoter et la date de sortie. Vous ne pourrez plus reculer !

La date limite ne doit donc pas être négociable pour ne pas se trouver des excuses. Cela force parfois à faire des choix et des compromis mais cela permet de franchir la première étape.

Ici, il est également important de bien se connaître : est-ce que je travaille mieux dans le temps ou sous la pression d’une date très rapprochée ?

En ce qui me concerne, j’aime le challenge et être à fond sur un sujet. Je me fixe donc des dates limites ambitieuses. Lorsque j’ai créé mon site internet, par exemple, je voulais qu’il soit prêt en un mois pour pouvoir le présenter lors d’une prise de parole devant 600 femmes entrepreneures. Je ne pouvais pas reculer. Le jour J, mon site était en ligne, même si imparfait : il sera toujours temps de l’améliorer.

Principe n°3 pour se lancer dans un projet : confronter tout de suite votre produit au marché

Ici, je ne parle pas seulement de faire une étude de marché : je pense plutôt à créer un produit, même imparfait, même un prototype, et de tenter de le vendre immédiatement. Même si on a peur.

Pourquoi ? Tout simplement parce que vous apprendrez beaucoup de vos clients, vous permettant des améliorations itératives et cohérentes avec votre marché. C’est les principe du lean startup.

Ne perdez pas trop de temps à imaginer si votre produit ou service va marcher ou non et testez tout de suite. Cela permet de se nourrir des autres et de gagner en confiance.

Lorsque j’ai démarré mon activité de conseil en création et développement d’entreprise, je n’avais pas vraiment d’offre précise. En revanche, j’avais de potentiels clients qui savaient comment je pouvais les aider. J’ai donc démarré, me testant moi-même sur mon marché. Grâce à ça, j’ai découvert ce qui fonctionnait et ce qui ne fonctionnait pas et surtout là où je voulais être et où je ne voulais pas. Ainsi, j’ai pu affiner mon projet d’entreprise et de vie.

Car oui, il est important de démarrer ici et maintenant mais progresser et apprendre prend du temps… Je vous en reparle bientôt😉


Depuis 6 ans, j’ai accompagné plus de 350 porteurs de projet dans leur création d’entreprise.

A la rentrée de septembre 2020, je proposerai une nouvelle offre : une formation à destination des créateurs d’entreprise en lancement ou déjà lancés. Pour en savoir plus, contactez-moi.

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire