Photo de l’équipe ACL Consulting prise par Annie Frénot

Dans mon activité de conseil en création et développement d’entreprise comme dans les réseaux que je fréquente, je rencontre beaucoup d’entrepreneurs débordés, parfois proches du burn-out.

Pour moi, vivre pour mon entreprise est inconcevable. Mon entreprise est mon bébé et je veux la voir grandir mais elle est avant tout un moyen de me réaliser et de me faire vivre. Et non l’inverse.

Pour préserver mon équilibre tout en faisant grandir mon entreprise, je dois donc déléguer.

Mais qu’est ce que ça veut dire et comment faire ? Voici les étapes essentielles pour réussir à déléguer. Vous pourrez alors développer votre entreprise en toute sérénité.

Étape 1 pour déléguer et développer votre entreprise : prendre du recul

C’est le premier pas et le plus difficile. En effet, je sais d’expérience qu’un chef d’entreprise débordé par son activité a beaucoup de mal à prendre le temps du recul pour analyser la situation posément. Pourtant, c’est indispensable. Reculer pour avancer.

Car déléguer, ce n’est pas refiler les taches qu’on n’a pas envie ou le temps de faire. C’est avant tout se connaître soi-même ainsi que votre équipe déjà en place (si vous en avez une) pour identifier les compétences complémentaires nécessaires à la réussite de votre projet. Pour cela, vous devez auditer votre organisation actuelle, analyser vos forces et vos faiblesses ainsi que les opportunités et les menaces du marché. Si vous êtes seuls aux commandes, vous devez connaître votre cœur de métier et les domaines où vous apportez une réelle valeur ajoutée.

Vous devez également décortiquer vos problématiques et vos enjeux du moment pour définir vos objectifs.

Ainsi, et seulement ainsi, vous pourrez savoir ce que vous recherchez comme ressources… humaines ou/et fonctionnelles pour gagner en performances et en efficacité.

Étape 2 pour déléguer et développer votre entreprise : identifier votre équipe

Une fois vos objectifs et vos besoins définis, vous savez vers quels profils vous tourner. Encore faut-il réfléchir à la forme que prendra votre collaboration : prestation, embauche ou association.

En effet, déléguer ne veut pas forcément dire recruter. Peu importe la forme, l’important est avant tout de s’entourer. Pensez seulement que vous ne pourrez pas attendre la même implication de la part d’un salarié, un prestataire ou un associé.

Vous examinerez alors les compétences et expertises de votre futur collaborateur ainsi que son parcours, ses objectifs et sa personnalité.

Vous prévoyez de faire un bout de chemin ensemble alors apportez le plus grand soin à votre choix. Bien sûr, le feeling et les affinités sont importants mais évitez de recruter un clone de vous-même. Dans une équipe, la complémentarité est primordiale pour faire avancer votre projet et pour convaincre vos éventuels partenaires, notamment financiers.

Enfin, pensez à sécuriser votre collaboration par un document contractuel en bonne et due forme, que ce soit une lettre de mission, un contrat de travail ou un pacte d’associé. En cas de séparation ou/et de litige, vous serez plus serein.

Étape 3 pour déléguer et développer votre entreprise : donner votre confiance et les conditions de la réussite

Le cadre contractuel est très important. Mais la confiance que vous accordez à votre collaborateur / prestataire l’est tout autant.

Avant tout, soyez transparent. Un bon brief de départ est indispensable. Dites exactement à votre nouveau partenaire ce que vous attendez de lui et quels sont les objectifs à atteindre. Mais ne lui dites pas comment le faire : c’est son métier.

Bien sûr, fournissez tous les éléments nécessaires à la réalisation de la mission : une formation à votre métier et à vos process, les outils et les documents demandés mais aussi une présentation de l’équipe déjà en place…

Plus vous apportez de soin à la mise en place de cette nouvelle collaboration et à l’intégration de votre nouveau partenaire dans votre environnement, plus vous avez de chance que la collaboration se passe bien.

Le cas de l’expert-comptable : il est souvent le premier interlocuteur de votre entreprise et votre meilleur allié. Une fois choisi avec soin, n’oubliez pas de lui dire ce que vous attendez de lui. Sachez pour autant qu’il ne vous remplacera jamais dans la gestion de votre entreprise : vous restez seul maître à bord. Présentez-le le à votre équipe et à vos partenaires financiers. Fournissez lui les documents qu’il vous demande dans les délais. Et soyez curieux : sollicitez-le le plus souvent possible pour des conseils. Demandez-lui aussi de vous ouvrir son réseau pour en tirer le meilleur parti.

Étape 4 pour déléguer et développer votre entreprise : rester présent

Une fois votre nouvelle collaboration mise en place, vous n’êtes pas débarrassé pour autant de vos responsabilités. Mais au lieu d’être exécutant, vous devenez manager. Agissez comme tel.

Intéressez-vous régulièrement aux avancées de votre collaborateur et faites lui part des votres. Informez le aussi de votre stratégie et des objectifs que vous fixez pour votre entreprise au fur et à mesure. Intégrez-le parfois à vos prises de décision.

Et revoyez régulièrement le cadre de la collaboration en fonction des attentes de chacun. Attentes qui peuvent évoluer.

Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. Alors, convaincu et prêt à déléguer pour développer votre entreprise ? Sur le papier, cela semble simple. Mais quand on a la tête dans le guidon, c’est très compliqué. Être accompagné vous offre un œil neuf sur votre entreprise et son organisation et donc le recul nécessaire pour avancer. Parlons-en.

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire