Lorsque j’ai quitté mon poste de salarié fin 2019, je ne savais pas bien où j’allais et pourtant, j’avais toute confiance en l’avenir. Pourquoi ? Parce que j’étais certaine que ma sérendipité me mènerait vers de jolies aventures.

Sérendipité ? Le mot est joli, sonne comme sérénité, le dipité en plus, un peu magique mais moins long et difficile à retenir que le supercalifragilisticexpialidocious de Mary Poppins. En fait, le mot Serendip vient du conte Les Trois Princes de Serendip dans lequel 3 seigneurs partent faire fortune sur la route de la soie, vers une île appelée Serendip (aujourd’hui le Sri Lanka). Tout au long de leur chemin, les trois hommes ne cessent de faire des découvertes merveilleuses et inattendues. Aujourd’hui, la sérendipité, finalement, se définit comme un heureux hasard, lorsqu’on trouve quelque chose de plaisant alors que ce n’est pas ce qu’on était venu chercher au départ. Le concept a joué un grand rôle dans l’histoire de la science (comme Newton qui a élaboré sa théorie de la gravitation suite à une pomme qui lui serait tombée sur la tête alors qu’il faisait la sieste sous un pommier) mais pas que… A mon sens, la sérendipité peut toucher tout un chacun, pour peu que l’on soit ouvert au monde, aux rencontres et aux opportunités qui se présentent.

Ainsi, alors que mon entourage me conseillait de prendre mon temps, de me poser pour définir mon projet, mon offre et mon positionnement (merci Virginie pour ton aide précieuse), j’avais décidé de faire et de me laisser guider par les opportunités et les rencontres. Contre toute attentes… ou pas, cela a très vite porté ces fruits : un client puis deux puis trois puis 4… A l’écoute des besoins, mettant en œuvre mes capacités d’analyse et de synthèse, je peux assez facilement répondre aux demandes de mes clients sans avoir défini d’offre précise. Légitime dans mes expertises, je m’adapte à la problématique de mes contacts, identifiant les leviers et mettant en œuvre les ressources nécessaires au développement de leurs projets d’entreprise. Incapable de définir impeccablement mon métier lors des redoutées séances de pitch en soirée réseau, j’ai pourtant eu rapidement la sensation d’être sur la bonne voie, l’agilité en plus.

Un an et un voyage à Serendip plus tard, j’ai toujours la même philosophie : sereine, je m’appuie sur mes compétences mais surtout sur l’ensemble de mon parcours qui définit aujourd’hui qui je suis. Surtout, je reste curieuse et à l’écoute des opportunités car apparemment, cela me réussit. Un grand merci à tous ceux qui m’accompagnent sur ce chemin et qui acceptent d’échanger avec moi au sujet de leurs projets et ambitions.

La serendipité est devenue ma clé, mon petit pouvoir magique, m’ouvrant des portes que je n’aurais jamais osé pousser il y a quelques années.

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire